Métallurgie du fer

Print Print
Print
La vallée du Garbet ou se trouve le site de Castel-Minier est dépourvue de gisement de minerai de fer. La mise en place d’une unité de production sur le site incluant la totalité de la chaine depuis le grillage du minerai jusqu’à la production d’objets finis est tributaire d’un système d’échange avec la communauté des mineurs de fer de Sem (mine de Rancié, dans la vallée voisine de Vicdessos). La première trace écrite de ces échanges remonte à 1348. Archéologiquement, nous avons la preuve que cet échange inter-vallée débute au moins au XIIIe siècle. En fait, dès que le gisement de Castel-Minier est mis en exploitation, il existe sur place une métallurgie du fer comprenant réduction et forge. Elle fournit à la fois le fer nécessaire au travail sur place et des produits d’exportation. Cette activité survivra à la fin de l’exploitation. Ainsi le site de Castel-Minier permet non seulement de retracer l’histoire de la production de l’argent mais aussi celle du fer sur près de quatre siècles entre le XIIIe siècle et la fin du XVIe siècle.


Enclume-tas du XVe s. trouvée dans le ferrier de la mouline, préparée pour une analyse métallographique
Enclume-tas du XVe s. trouvée dans le ferrier de la mouline, préparée pour une analyse métallographique