Provenance

Print Print
Print


Les matériaux ferreux anciens présentent un certain nombre d’hétérogénéités liées à la présence d’inclusions non métalliques. Ces inclusions sont le témoignage de l’origine du minerai. Les rapports de ces composés non réduits peuvent être conservés de la fin de la réduction jusqu’à l’obtention de l’objet. Un type de fourneau utilisé avec un type de minerai, de paroi (et éventuellement d’ajouts) produit du métal dont les inclusions présentent des rapports de composés non réduits constants (pour le procédé direct). La provenance du minerai de Castel-Minier est assurée : le minerai vient de la mine de Rancié. Sa signature s’est ainsi retrouvée dans les inclusions, non métalliques, emprisonnées au sein du métal de la forge. Au-delà, nous signons un minerai et pouvons le suivre dans les circuits économiques qu’il emprunte. Ainsi le fer de Rancié a pu être retrouvé jusque dans des bâtiments comme celui de l’abbatiale de Capestang ou le palais des Papes d’Avignon.
Les mines de fer du Rancié
Les mines de fer du Rancié


Ancienne mine
Ancienne mine